>Chèvre (2/3)

Il était une fois une chèvre qui vivait dans le troupeau d’une famille Kazakh, quelque part en Mongolie. C’était la plus grasse, la plus grosse de toutes les chèvres de son troupeau. Elle fut choisie comme plat en l’honneur de deux stupides étrangères pour leur dernier repas dans leur famille d’accueil.

Mode d’emploi :
1- Attrapez la chèvre et couchez-la en l’immobilisant avec vos jambes
2- Coupez-lui la gorge pour la vider de son sang
3- Une fois morte et vidée, coupez-lui la tête
4- Demandez à grand-maman de planter la tête sur une pique et de la cuire pour enlever les poils et les cornes
5- Enlevez la peau de la chèvre et couper les bouts de pattes
6- Enlevez la trachée et faire un nœud à l’aorte
7- Installez un portique avec trois piquets et suspendez-la
8- Videz-la de ses organes, donnez à nettoyer les intestins et l’estomac, conservez à part le cœur et le foie et donnez les poumons à un aigle.
9- Découpez la chèvre petit à petit en quartiers de viande
10- Farcissez la panse nettoyée avec le foie
11- Mettez tout à cuire ensemble, tête comprise, dans une grande marmite
12- Une fois cuit, servez et honorez vos invités avec des bouts de babines et d’abats
13- Buvez chacun un bol du bouillon dans lequel la chèvre a été cuite.
14- Terminez par trop de vodka et un beau rot final.

2 commentaires

  1. Thomas says:

    Vous auriez pu garder la peau en souvenir 😉

  2. astrid says:

    ah ouais, dur dur ce que vous avez vu….pour nous l’agneau avait été tué et préparé sans nous heureusement….. et vous avez gobé l’oeil????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *