>Oulan-bator : aperçu n°1

Oulan-Bator c’est de la poussière, des banques, des klaxons, des travaux partout, des moines, des os de dinosaures et du froid. Il faut faire attention à pas tomber dans les bouches d’égout pas fermées. Les gens nous abordent dans la rue pour nous vendre des chaussettes mongoles. Des tiques dans le formol et des tortues molles. Des moines aux machines à sous. Si tu offre des bonbons à un tas de pierres, tu fais une bonne action.Les camions poubelles font la même musique que le marchand de glaces : un peu fourbe. Et les commerces se cachent derrière des portes d’appartement banalisées : pas très touristique.


Nico, toi qui t’y connais, il est pas un peu bizarre ?

(Marie a dûe être arrachée de force à la contemplation de deux chatons ce matin. Pas de séquelle apparente)