>Foshan, the place to be

Foshan la new a désormais un métro qui la relie à Canton. Ainsi que des agents de l’état qui fouillent chaque nouvel arrivant sur cette terre promise. C’est ici que viendront bientôt s’installer Victoria Beckam et son choupinet de mari qu’on ne présente plus.
Alors en attendant, la place est bien gardée.
C’est aussi dans cette charmante petite ville que sont installés la cousine germaine de Marjolaine (qui se prénomme Angélique) et son mari Steve (qui se prénomme Steve). Nous avons donc pu retrouver la joie incommensurable d’avoir une chambre, une salle de bain et une cuisine. Mais Marie n’eut d’yeux que pour Niky. Le chat mangeur d’herbe.
Comme Angélique est professeur de français dans une école chinoise, nous avons eu l’occasion de réviser le vocabulaire du voyage avec quelques exercices plus ou moins complexes (on a hésité à copier sur notre voisin, mais un sursaut de fierté nous en a empêché). Les élèves sont tous en survêtements et ils marmonnent plutôt bien le français.
Qui dit place huppée, dit nourriture hors du commun. Ici on trouve donc du chien tranchés sur les marchés. Les occidentaux ont aussi un traitement de choix puisqu’à la Poste, ils ont le droit de passer au comptoir handicapés.
Le temple ancestral de Foshan est une place à ne pas rater avec la danse du dragon pardon de la chenille du lion. De jeunes hommes aux sous-vêtement rouges (quand on est dans le signe de leur année de naissance) font la tête du lion et ses pattes avant, pendant que l’autre incarne les fesses et les pattes arrière de la bête.
Dans le colossal arbre du temple, les gens lancent sur les branches (ou les rajouts en fer) des prières rouges lestées par des mandarine en plastique. Des fois les poissons essayent de manger les fruits tombés de l’arbre.

Initiation aux fruits chinois :
les fruits de la passion -> croustillant et gluant à l’intérieur.
Fruit du dragon -> écailles roses et vertes à l’extérieur, blanc à pois noir à l’intérieur.
Canne à sucre -> fâcheux manque d’élégance lors de la dégustation, à éviter pour les repas avec la famille Beckam.

3 commentaires

  1. nicois says:

    sympa la famille de Marjolaine
    gros bisous
    tata la niçoise

  2. nicois says:

    encore la niçoise ; il me semble avoir vu l’enseigne d’un starbuck coffee ; pas très local!!!

  3. Pas mal votre description de notre chere ville ! Si jamais vous repassez dans le coin, vous etes les bienvenues, et, qui sait, peut-etre rencontrerez-vous Victoria et David !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *