>Hong Kong / jour

Dans la Cat-street, il n’y a pas de chat (à savoir avant d’y entrainer une certaine personne).
Les blattes aussi prennent le ferry pour passer d’une rive à l’autre de la ville. Parce que c’est tout de même plus agréable que le métro.
Le tramway est tellement étroit qu’on lui a ajouté un étage pour gagner de la place.
Facebook est libre !
Les gens habitent dans des chambres d’hôtel (et des fois ils vivent aussi des années dans des dortoirs et ils entassent des tas d’objets et ils passent leur temps à écrire imperturbablement en pyjama dans des grands cahiers).
Tous les étrangers de Chine sont ici.
Il y a Eurodisney, mais Marie n’a pas voulu y aller.
Des HSBC qui fleurissent à tous les coins de rues. Partout ! Partout !
Des fois les murs des chambres d’hôtel sont faits avec des placards. C’est plus flexible. Mais on bouche les trous avec du scotch.
L’escalator le plus long du monde est en réalité une succession d’escalators. Donc théoriquement c’est un peu de la triche. Par contre on peut parcourir tout Hong Kong en passant de coursives en centres commerciaux (qui sont les seuls immeubles peuplant le centre de la ville).
Les gens s’arrêtent pour nous proposer leur aide en anglais lorsqu’on sort un plan.
Marie s’est fait cadenasser dans une salle de la prison Victoria (du même nom que la montagne et que le parc et que l’avenue).
Les marques de luxe ont parfois un centre commercial à elles toute seule.
Le jardin botanique et zoologique comprend des ibis rouges, des grues japonaises et des singes qui crient très très fort.
Dans le parc à côté on a rajouté une très grande volière pleine d’oiseaux exotiques pour pas qu’il y ait de jaloux.
Il ne faut pas croire les cartes postales, ici il n’y a aucune jonque.
Un homme s’est fait contaminer par le virus de l’hilarité dans le bus n°77. Ça a l’air tenace.
Dans les restaurant en sous-sol, on peut vous choper à la sortie pour re-vérifier que vous avez bien payé (surtout si vous avez l’air jeune et passablement propre).
Les enfants se servent de leurs mains pour mettre des frites sur leurs fourchettes.
Le nouveau sac à dos de Marjolaine se fait baptiser René, il a un air très agressif tout comme elle.
On a pas le droit de faire franchir la frontière à plus d’une bouteille d’alcool à la fois.
Bien entendu, à Hong Kong, on a pas besoin de visa particulier. Mais on passe la frontière, on a intérêt d’avoir un visa multiple entrées si on veut retourner en « Chine » ensuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *