>Tokyo !

Au Japon, les contrôleurs de train saluent les portes automatiques des wagons pour les remercier. En entrant et en sortant.
Les mariées portent un cône sur leur coiffe pour les empêcher de se gratter la tête.
Il faut donner de l’argent à un distributeur qui te donne un ticket que tu donnes au comptoir pour avoir des nouilles.
Tout est rangé, sauf les fils électriques qui s’enroulent entre eux dans une débauche de nœuds.
Nous avons un étron d’or sur le toit de l’immeuble proche de notre hôtel. C’est le phare dans la nuit qui nous a permis de retrouver notre chemin.
Nous avons attendu la livraison du Quentin longtemps longtemps. Après des nuits presque blanches à prendre des nouvelles de la neige et beaucoup de cartes téléphoniques usagées, le paquet est enfin arrivé. Sans valise. Mais en entier.
On l’a promené sur l’eau, puis nourrit avec des boules et on lui a acheté des vêtements chauds (faut pas déconner avec l’hiver).
On avoue que parfois on a pas toujours attendu que le bonhomme soit vert pour traverser les passages piétons (à part ceux en étoile, là c’était trop complexe de rester vivants).
Les japonais nous ont sautés dessus raisonnablement lorsqu’on s’affichait avec un plan.
Marjolaine a dormi dans une caisse en bois pendant 5 jours.

1 commentaire

  1. Qihui says:

    génial!!! Quentin vous joint au Japon 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *