>Soupe de singe

Nous avons gravi le chemin neigeux jusqu’aux sources d’eau chaudes à Yudanaka. Ça sentait sérieusement l’œuf pourri. Mais on a vu quelques cailloux bouger et ça nous a permis de nous concentrer sur autre chose. Comme le fait que ces cailloux soient des singes, par exemple. Alors on a grimpé plus haut et après une brève introduction en images peintes à la simple vie de primate, on a été lâchés dans le parc.
Les singes ne sont pas le moins du monde effrayés par les touristes. Ils ne vont tout de même pas jusqu’à poser pour les caméras. Mais il s’en faut de peu.
Enfin même si la plupart n’en ont rien à faire des spectateurs, du moment qu’ils peuvent trouver de la nourriture et un bon SPA au même endroit… Ça se prélasse dans les vapeurs et parfois ça court dans un instant de subit conflit.
En repartant on a failli en chaparder un mini exemplaire. Mais on s’est dit que c’était pas très réglo. Alors pour nous remercier de notre droiture d’esprit, Mère Nature nous a montré des chèvres sauvages sur le chemin du retour (extrêmement moins mignonnes que le bébé singe premièrement visé).

6 commentaires

  1. J’adore !!!
    Surtout les « 3 sages… Euh… Singes »

  2. Moi j’aime bien la biquette rustique
    Tu pourrais pas nous en rapporter une ou deux ?

  3. gaspard says:

    bon, les singes restent des singes mais les biquettes doivent avoir un appétit féroce pour l’herbe ardéchoise.

  4. nicois says:

    le singe qui trempe dans le SPA, j’adore…
    bisous

  5. Cicio says:

    Tu m’en ramènes un !

  6. astrid says:

    extra!!! j’aurai adoré être avec vous et les singes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *