>Kyoto

Kyoto n’est pas une ville jolie en soi. Il faut savoir où dénicher les vieux quartiers pour y être émerveillé, les principales attractions étant les temples. La ville en compte plus de 2000, on a donc que l’embarra du choix. Bien sûr il y a les immanquables : le Kinkaku-ji ou ‘Temple d’or’ on vous laisse deviner pourquoi, le Ginkaku-ji ou ‘temple d’argent’ qui n’est pas du tout en argent mais a un jardin on ne peut plus exceptionnel (observez les rayures en sable, le gros pâté impeccable et la mousse taillée au ciseau) , Kyomisu-dera qui est un temple à moitié sur pilotis et qui surplombe la ville et le Fushimi Inari Taisha connu pour ses innombrables portes rouges appelées ‘torii’.
On distingue deux types de temples, les temples bouddhistes et leurs nombreuses sectes et les temples shinto qui est l’ancienne religion animiste des japonais. Les temples shintos se distinguent par les nombreuses statues de Kitsune, la divinité renard ou autre bestiole et les petits papiers blancs en forme d’éclair qui chassent les mauvais esprits. Les premiers jours de l’année, une foule envahie les temples pour venir faire ses rituels, acheter une prédiction, remercier les esprits et tout un tas de choses que on ne comprend qu’à moitié.

L’autre lieu incontournable de Kyoto c’est le vieux quartier de Gion, là où l’on trouve de très vieilles maison de thé où exercent les geishas. Quand on a de la chance on peut en croiser une dans les ruelles. On les repère facilement car en général une flopée de gens les poursuivent avec leurs appareils photo. Heureusement pour elles, elles ont appris a être ultra rapides et efficaces dans leurs déplacement. Nous on a été bredouille alors on est allés se balader le long de la rivière où sont installés les restaurants et les boutiques qui vendent des lapins. Si vous espériez acheter un autre animal (un chat par exemple ou une marte), abandonnez tout espoir, ce n’est pas l’année du lapin pour rien !

1 commentaire

  1. Simon says:

    Pas mal de ces photos me rapellent quelque chose!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *