>Hisse et hoI

Etant donné que Marjolaine était encore kaput, elle ne pourrait pas vous dire à quoi ressemble les backwaters. On a pris un bus dans lequel Marjolaine a dormi, puis on s’est installé dans une grande barque avec plein de gens, près du lavabo. On a vogué au fil de l’eau pendant que Marjolaine dormait, en observant les rives envahies par la jungle et les pêcheurs au travail. On s’est arrêtés sur une île pour en savoir plus sur les moules qui sont pêchées dans le coin. Elles sont consommées bien sûr mais surtout la poudre de leurs coquilles sert d’anti-moustique, de dentifrice ou de peinture murale. Pendant ce temps Marjolaine, qui ne pouvait pas dormir debout, a eu envie de vomir. On a ensuite eu un cours sur les plantes médicinales et aromatiques de la région (poivre, jasmin, noix de cajou empoisonnée, etc) et notre guide a mis la main sur la tête d’un homme chauve membre du groupe.
On est ensuite remontées à bord et Marjolaine a profité de la balade pour comater un peu. Le lunch était typique du Kerala, et Marjolaine, prétextant sa maladie, en a profité pour manger seulement le dessert (le mien également). L’après midi, on a embarqué sur des barques plus petites pour se promener dans les canaux qui parcourent l’intérieur des îles. On a observé des femmes faire de la cordes à base de fibres de noix de coco et ont a vu des serpents d’eau… enfin j’ai vu des serpents d’eau. Puis retour à l’hôtel en fin de journée, il était temps parait-il de retrouver son lit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *