>Poisson, thé & karaoké

Sur la place de Chengdu (régulièrement serpillée par les agents nettoyants), des groupes de danseurs s’affrontent. Le plus fameux étant les pratiquants du step-rock collectifs. Des rangées entières suivent la meneuse cinquantenaire en s‘emmêlant parfois un peu les bras. Les débutants pas encore au niveau ont un groupe à eux pour répéter. Et cachés dans un coin, les valseurs se la jouent plus intimiste.

Dans les parcs, on a déjà plus à faire à des amateurs. Le groupe du 3e âge répète pour sa kermesse de fin d’année. Et plusieurs chanteurs solitaires s’affrontent au micro de karaoké portables (micro et télé) tous les 10 mètres.

Au milieu de tout ce raffut, reste tout de même quelques oasis de calme et de délectation : les maisons de thé installées dans les parties feuillues et plus reculées du parc.

Par contre le samedi, les enfants reprennent les lieux. Des dizaines de morveux prennent des cours de dessin proches de la méditation contemplative (pouvant aller jusqu’au roupillon) assis face aux parterres de fleurs. Alors que les parents surveillent qu’ils n’oublient pas un seul brin d’herbe à leurs œuvres.
Les plus petits sont un peu épargnés. Eux ont droit d’aller à la pêche au poisson rouge. La pêche finira dans un bocal en plastique (ou un porte clef rempli d’eau). Comme les rejetons ne sont pas très efficaces, les parents prennent souvent le relais afin de rentabiliser le déplacement.
Mais si on n’a pas assez de place pour entretenir un gros poisson rouge, on peut tout de même aller lui donner le biberon dans son bassin au parc.

Une fois qu’on a réussi à semer toute sa progéniture, on peut tranquillement aller se faire lire la bonne aventure dans le temple Tao accolé au parc. Ce que nous nous sommes empressées de tester pour vous.
Après avoir secoué un paquet de baguettes, nous en avons chacune tiré une au hasard. Nous nous sommes ensuite rendues au comptoir des prédictions, où un vieux moine nous a remis le bout de papier correspondant au numéro tiré. Armées de ce papier, nous avons pu consulter un moine à chignon, qui a longuement analysé ce que les astres nous préparaient (en chinois).
On a vaguement déduit que nous n’aurions plus aucun problème de mauvaise étoile (même des transports) aux sourires enthousiastes des gens autour de nous. Mais on ne peut rien vous annoncer avec certitude pour le moment.

3 commentaires

  1. Juju(-stine XD) says:

    J’adore : les poissons rouge qui ont les yeux sur le dos, le gars et le chat faisant une sieste, les p’tits bouts plus doués que moi en dessin, les gargotes qui payent pas de mines où tu manges bien pour 2 sous et les vieux qui jouent au maj-jongh (arf, comment c’est trop bien ce jeu, rien que pour ça il faut que j’aille en Chine !! lol 😉 !!)
    A ce que je vois, tout continue de rouler dans ce bout du monde où vous êtes ^^
    Des bises bien bien fraîches (à Paris, pas de neige encore mais genre à Orléans, ils ont bien eu 20 cm hier ^^)

  2. Juju(-stine XD) says:

    Ah et j’oubliais : vive le hot lemon XD (… ah moins que ça ne soit une simple citronnade ?? … pas grave, même dans ce cas le « vive le hot lemon » est valable ;P !!)

  3. Qihui says:

    AH oui! Je vois…. C’est lui le grand maitre Taoïsme!
    Grace à lui, vous allez devenir riches 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *