>Sport national tibétain

Comment réussir sa prière (tibétaine)

Partir de bon matin à la recherche d’un endroit sacré (pour cela repérer où sont déjà agglutinés les autres prieurs). Installer son équipement : le matelas par terre et des protections (un emballage pastique coupé en deux dans le sens de la longueur fera l’affaire) sur ses mains. Puis commencer l’exercice :
1- debout face au temple, joindre ses mains sur sa poitrine
2- déplacer ses mains, paumes jointes jusqu’à son front
3- s’agenouiller en laissant ses mains trainer sur le sol
4- s’allonger sur le ventre, les bras tendus le plus loin possible devant la tête
5- faire une pompe pour se remettre debout
6- recommencer au n°1

Bien sûr on fera bien attention à pratiquer un minimum de 500 génuflexions en une journée.
Les pauses ravitaillement sont autorisées. Si vous avez peur de perdre vos enfants durant la journée, vous pouvez bien évidemment les attacher à vous grâce à une laisse en tissu.

Certains, plus jeunes, fougueux et consciencieux préféreront la prière ambulante. Pour cela, il suffit juste de se jeter entre les passants, qui tournent tous dans le même sens autour des temples, et de pratiquer le même exercice que précédemment (tablier en caoutchouc et protection de main en bois vivement recommandés).

D’autres seront néanmoins plus à l’aise avec la prière en lieu fixe. Le bord d’un plan d’eau bien ensoleillé peut faire l’affaire, pourvu qu’on aperçoive un peu le Potala.

Sachez que si vous êtes unijambiste, vous n’êtes pas exempt pour autant de prière. Mais vous pouvez opter pour la version « moulin à prière ». Placez dans un petit moulin rond une prière écrite sur un rouleau de papier. Fermez le moulin et agitez-le ensuite en cercle grâce à son manche. Bien sûr il vous faudra tout de même ‘marcher’ dans le sens des aiguille d’une montre autour d’un lieu saint, et faire bien attention à toujours faire tourner votre moulin dans ce même sens.

Afin d’inonder l’espace environnant de prières, vous pouvez aussi simplement vous promener autour des temples en tournant (à vous de deviner dans quel sens) les moulins à prières, version XL, disposés tout le long des chemins contournant les lieux sacrés.

Pour les vrais flemmards, reste l’option écharpe et petit papier de prière à simplement déposer dans des lieux saints (ou dans des col escarpés sur les chemins de montagne entourant les monastères).

Et pour la prière chez soi, il suffit d’offrir chaque matin sept petits bols d’eau (moins l’offrande offerte est chère, plus elle est pure) à une statue du Bouddha.

Bien sur les combos sont autorisés et même recommandés !

2 commentaires

  1. Juju(-stine XD) says:

    *souvenirs* … *soupirs* … j’y retournerai un jour, du moins j’espère ^^ !!

  2. nicois says:

    pas mal la laisse pour ne pas perdre les enfants !!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *