>Parc à chinois 2

Jour 2, parc de Jiuzhaigou :
on part de bonne heure mais l’entrée du parc ne présage rien de bon. Il y a des faux animaux et des tourniquets comme chez Mickey. Apparemment les chemins sont tous fermés mais on garde espoir. On prend le ticket d’entrée combiné bus pour pouvoir voir les principaux sites en une journée. Dès l’entrée, tout le monde s’installe dans le bus et on traverse le parc sur toute sa longueur à pleine vitesse. On nous débarque avant la fin de la route et on nous dit qu’il est impossible d’aller plus loin à cause d’on ne sait quoi… pas grave on va marcher ! On descend du bus mais là, oh surprise, il est interdit de prendre les chemins ( les chemins en bois hein, pas en terre non plus quand même). D’ailleurs on n’a pas le droit de marcher sur la route non plus et on doit reprendre le bus. On commence à fulminer intérieurement. On reprend le bus qui nous dépose un peu plus bas et là, on nous donne l’autorisation de marcher un peu sur la route puis sur des escaliers en bois pour 400m. Après il faut reprendre le bus…Bref, deux heures plus tard, on décide de s’échapper sur un chemin en bois fermé au public pour cause de risque d’incendie. Nos semelles sont en caoutchouc et on ne fume pas ce qui limite grandement les possibilités. On a pu ainsi marcher plusieurs heures loin de l’agitation, et des touristes déguisés en costumes traditionnels qui se prennent en photo.
Pour résumer, le parc comme vous pouvez le voir sur les photos est magnifique, les montagnes et les couleurs caribéennes des lacs époustouflantes et cela compense heureusement la déception que peut apporter le mode de visite à la chinoise. Ouf !

2 commentaires

  1. nicois says:

    c’est beau !!!

  2. astrid says:

    fabuleux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *