>au boulot !

Pour notre deuxième semaine, nous avons peint deux autres fresques dans les jardins d’enfant. La plupart des volontaires commençaient à se lasser mais en récompense on est allé faire une balade en bateau dans les canaux près de la côte. On a aussi pu sensibiliser les pêcheurs sur le port en distribuant des tracts et en scandant « Kadalame rakshisi » (sauvons les tortues) et on a construit des centre d’information sur la plage en feuille de bananier. Comme d’habitude, on a attiré du monde avec nos peaux facilement repérables, mais c’était le but !
Dinesh, un coordinateur FSL, a rejoint le projet en cours de semaine et nous a invité à manger chez lui. On y est donc allé un soir et les femmes de la famille nous on fait enfiler des sarees. Ça a l’air tout bête un saree comme ça, on enroule et puis c’est fini. Et bien non ! Un saree, ça fait dans les 6 mètres de long, alors attention à ne pas s’emmêler les pinceaux. Il faut faire un premier tour, puis repasser le tissu derrière, puis faire des plis en éventail avec l’extrémité trainante, puis faire glisser les plis sur la longueur, puis accrocher le tout sur l’épaule, puis avec le reste refaire des plis en éventail devant et coincer le tout dans la ceinture. C’est joli mais ça tient chaud. Les hommes eux, portent un tissu jupette, il suffit de faire un ou deux tour et c’est fini. C’est beaucoup plus simple.
On a ensuite baffré avec les mains et on a été tous invité au mariage d’un des membres de la famille le vendredi d‘après.
En attendant le mariage, on a fait des tortues en origami pour offrir ça aux G.O. avant de partir. Jeudi soir , Dinesh et Deepak on décidé que c’était une soirée bière, mais que avec les hommes du groupe. Du coup nous les filles (et aussi David), on a décidé que ce serait soirée vodka. De ce qu’on a pu voir, les indiens ne tiennent pas bien l’alcool (ni les corréens) et les deux braves organisateurs sont partis vers 22h. Il faut pas décorner non plus c’est tard. Après il y a eu des dérapages, on vous laisse juger d’après les photos.
Le lendemain c’était jour de mariage. Les gens ayant abusé de la vodka n’étaient pas très en forme mais on nous a remis sur pieds avec la visite d’un temple Hindou avant d’aller voir les mariés. La très grande statue d’Hanuman nous ayant remis dans le droit chemin, on a assisté à la cérémonie.
Un mariage indien c’est vraiment différent. Tout le monde s’installe dans une très grande salle et regarde la scène. Les deux mariés hommes (mariage collectif) arrivent en musique et s’installent, puis les futures épouses apparaissent. Là il se passe un tas de choses. D’abord ils n’ont pas le droit de se regarder, alors on met un bout de tissus entre eux. Ensuite ils doivent se mettre des fleurs autour du cou mutuellement, puis on enroule un fil autour d’eux. Puis un prêtre leur mets une noix de coco dans les mains et des gens de la famille leur versent du jus de coco dessus. Après on a pas su car il fallait aller manger. D’ailleurs toute la salle s’est vidée et est montée au réfectoire du premier étage. Là on mange tout son saoul sur des feuilles de bananier et après c’est fini, on rentre chez soi avec sa glace souvenir.
L’après midi a servi à faire les adieux, sachez qu’il y a eu des larmes pour certaines, mais on ne citera personne. Nous, on continue vers Mysore avec Sunny en prenant un bus de nuit le soir même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *